, ,

Pour Paris 2024, une année déjà capitale

La date est anecdotique. Le lieu ne l’est pas. Ce vendredi 2 mars, le comité d’organisation des Jeux de Paris 2024 tient son premier conseil d’administration. A 14 h 30.

Pour l’occasion, le COJO quittera ses bureaux du 8ème arrondissement de la capitale pour prendre la route de la Seine-Saint-Denis. Direction l’Espace Maurice Houyoux, au Bourget. Au cœur du dispositif olympique et paralympique. A un jet de pierre du futur centre des médias. Une façon de rappeler à tous que l’héritage des Jeux de Paris 2024 devrait profiter en priorité à ce département.

Ce premier conseil d’administration marque une nouvelle étape dans la préparation des Jeux de Paris 2024. On devrait s’y bousculer autour de Tony Estanguet, le président du COJO. Citons, parmi les noms annoncés: Guy Drut et Jean-Christophe Rolland, les deux autres membres français du CIO; Bernard Lapasset, le président d’honneur de Paris 2024; Anne Hidalgo, la maire de Paris; Denis Masseglia, le président du CNOSF; Emmanuelle Assmann, la présidente du CPSF; Laura Flessel, la ministre des Sports; Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat en charge des Personnes handicapées; Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France; Stéphane Troussel, le président du Conseil départemental 93; Patrick Ollier, le président de la métropole du Grand Paris.

En prime, une solide brochette de personnalités du monde sportif et d’athlètes. En tête de cortège, Martin Fourcade. Le quintuple champion olympique de biathlon a été choisi par Tony Estanguet pour présider la commission des athlètes du COJO. Une fonction tenue pendant la phase de candidature par Teddy Riner et Amélie Le Fur. Le rôle est bénévole, certes, mais tout sauf anecdotique.

La suite? Copieuse. En quelques dates, les rendez-vous majeurs de l’année 2018 pour le COJO Paris 2024.

  • 28 et 29 mars – Entrée en scène du CIO avec la revue du projet technique. Elle aura notamment pour objectif de préparer la première visite de la commission de coordination. Etienne Thobois, le directeur général du COJO, et Tony Estanguet, ont profité de leur présence aux Jeux de PyeongChang pour plancher sur cette revue du projet technique à l’occasion d’une réunion avec Christophe Dubi, le directeur des Jeux au CIO, Pierre Ducrey, le responsable de la coordination des Jeux, et Pierre-Olivier Beckers, le président de la commission de coordination. Une deuxième revue du projet est prévue au mois de novembre. Le mois de mars sera également occupé pour l’équipe parisienne à un débriefing des Jeux de PyeongChang.
  • 15 au 20 avril – SportAccord à Bangkok. Le COJO y sera représenté par une poignée de personnes, dont Tony Estanguet, Etienne Thobois et Jean-Philippe Gatien, le directeur des sports. Au menu: une série de rencontres avec les fédérations internationales.
  • 18 et 19 juin – Visite de la commission de coordination du CIO. La première d’une longue série jusqu’au printemps ou au début de l’été 2024. Etienne Thobois explique: « Il existe au CIO une vraie volonté d’optimiser tout ce qui peut l’être pour gagner de l’espace et réduite les coûts. » Pierre-Olivier Beckers en tête, la commission aura un œil sur tout, à commencer par les comptes.
  • 6 au 18 octobre – Jeux olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires. L’événement sera précédé d’une session du CIO, étape obligatoire pour le COJO. Il permettra également, selon Etienne Thobois, de découvrir les innovations proposés par les Jeux de la Jeunesse, surtout en termes de sports et disciplines. L’équipe parisienne s’intéressera également à la « célébration dans la ville », promise par les organisateurs argentins. Paris 2024 avait fait du concept l’un des points forts de son dossier de candidature.
  • 26 au 28 novembre – Assemblée générale de l’Association des comités nationaux olympiques (ACNO). La plus vaste réunion du mouvement olympique, où se pressent les représentants des 206 comités olympiques. Elle se déroulera à Tokyo. Incontournable.

 

Source : France Jeux