Anadrol (oxymétholone) : Profil du stéroïde anabolisant

L’oxymétholone est un stéroïde anabolisant qui a été introduit sur le marché par l’entreprise Syntex Pharmaceuticals et ce, depuis plus de cinquante ans. Au regard de ses avantages et de ses apports pour le corps, le produit n’a pas tardé à atteindre un certain niveau de notoriété. Il est très puissant et se distingue des autres de par son action rapide sur l’organisme, idéal donc pour les besoins à caractère urgent. L’Anadrol, qui est le nom commun de ce stéroïde anabolisant, est utilisé pour soulager certaines pathologies et également dans le cadre de la prise de poids. Si vous souhaitez en savoir davantage sur l’oxymétholone, voici son profil détaillé qui vous aidera dans ce sens.

Présentation de l’Anadrol

AnadrolAvant tout, il faut savoir que l’Anadrol est disponible sur le marché sous la forme de comprimés et de capsules, dont certains sont dosés à 75 mg. La durée de vie active de ce composé, à l’intérieur du système organique, est inférieure à 16 h et le temps de détection peut aller jusqu’à huit semaines. L’oxymétholone est un stéroïde populaire dans le milieu des sportifs, particulièrement chez ceux qui pratiquent la culture physique (bodybuilding). Si vous vous demandez pourquoi, c’est simplement parce qu’il favorise une prise de masse musculaire et permet de la conserver.

Il faut cependant attirer votre attention sur le fait que des études ont montré que la prise de l’Anadrol peut diminuer le taux de sérum SHBG. Ce pourcentage peut passer de 54.9 à 25.8 et de 45 à 16.2 nmol/l auprès des personnes prenant respectivement 50 et 100 mg d’Anadrol. Une autre de ses principales caractéristiques, qu’il est important de préciser, est qu’il ne se lie pas bien aux récepteurs d’androgènes. Cet aspect lui confère le caractère de produit à stacker puissant, parce qu’il ne sera pas en opposition avec les autres stéroïdes.

Avantages et effets secondaires

Comme mentionné plus haut, l’oxymétholone possède une certaine notoriété car c’est un stéroïde anabolisant qui garantit des résultats rapides. Toutefois, il faut préciser que ce produit ne compte pas que des avantages. Une cure peut vous exposer à divers effets secondaires qu’il convient de mettre en avant, afin que vous soyez mieux préparé si vous comptez en consommer.

Avantages de l’Anadrol

Conçu à la base pour aider les personnes souffrant d’anémie, Anadrol a pu servir à d’autres fins et s’est avéré à chaque fois efficace. L’un des premiers avantages à mettre à l’actif de ce stéroïde anabolisant est qu’il peut être utilisé pour traiter l’ostéoporose. C’est un produit qui permet de stimuler la croissance musculaire en boostant la synthèse de protéines et en augmentant la production de globules rouges.

Il faut savoir que les globules rouges sont essentiels dans un programme de prise de poids car ils permettent d’alimenter les tissus musculaires en oxygène. La bonne oxygénation est importante pour aider les muscles à se réparer, donc à se régénérer suite aux microlésions subies par ces derniers après les séances d’entraînement.

L’Anadrol est aussi connu pour ses attributs virilisants (voix grave, accélération de la pilosité, etc.). Il favorise par ailleurs l’augmentation de l’appétit et une meilleure absorption des nutriments par l’organisme, améliore la force physique, ainsi que l’endurance. Les personnes qui consomment cette molécule peuvent donc supporter des séances d’entraînement intenses et longues sans s’épuiser.

Effets secondaires de l’Anadrol

S’il faut aborder les inconvénients de ce produit, il serait mieux de commencer par souligner sa toxicité pour le foie. En termes d’effets secondaires, vous pouvez vous attendre à des maux de tête, aux ballonnements et aussi à l’augmentation de la pression artérielle du corps. De plus, l’oxymétholone peut provoquer de la rétention d’eau dans les cellules musculaires, ce qui donne une apparence lisse, voire boursouflée.

Vu qu’il augmente le volume de sang dans le corps, le produit est à la base d’importante congestion lors de l’entraînement qui devient ensuite douloureuse. Notez qu’il y a également de potentiels risques cardiovasculaires, des dommages sur les reins et la personne peut connaitre des palpitations (troubles cardiaques).

Par ailleurs, en consommant l’Anadrol, il faut vous attendre à une baisse importante de la production de testostérone. Cela peut à la longue provoquer divers problèmes comme une baisse du désir sexuel, des problèmes d’infertilité, atrophie testiculaire, etc. En outre, le patient qui consomme l’Anadrol peut souffrir d’insomnie et d’un sentiment général de malaise ou de mal-être. Cela peut induire des perturbations de la personnalité (sautes d’humeurs, comportements agressifs, accroissement de l’irritabilité, pour ne citer que ceux-là).

Utilisation de l’Anadrol

Vous devez savoir que l’utilisation typique de l’Anadrol est de 50-150 mg par jour. Il est probable que des doses plus importantes soient atteintes. Dans ces cas, il faut le combiner avec d’autres stéroïdes. Aussi, la prise du produit peut varier selon des facteurs comme le sexe car pour les hommes, la quantité recommandée est de 25-50 mg par jour.

Il est déconseillé aux femmes d’en prendre. Si elles doivent toutefois le faire, alors la dose doit être bien inférieure à 25 mg/jour. Il faut souligner que ces quantités sont à respecter pour un cycle de douze semaines. L’idéal est de commencer par une faible proportion. De cette manière, vous pourrez limiter, dans une certaine mesure, l’impact des effets secondaires, notamment la rétention d’eau.

Si au fil du temps, vous ne ressentez rien, alors vous pouvez augmenter progressivement la dose et passer à 75, puis à 100 mg. En ce qui concerne l’heure du traitement, il est possible de prendre le produit après le déjeuner ou durant le repas. S’il faut le rappeler, les horaires indiqués assurent l’assimilation rapide de l’Anadrol, ce qui garantit les actions dans les meilleurs délais.

Quelques recommandations d’utilisation

Les experts en la matière préconisent l’usage de ce produit pendant un Kickstart qui correspond au départ d’un cycle de stéroïdes. Dans ce sens, son utilisation ne doit pas être prolongée au-delà de six semaines. Sinon, il faudra poursuivre le traitement avec d’autres composés. Parmi ces derniers, il est possible de combiner le produit avec la Trenbolone Acetate, une association qui favorise un gain de force et de masse. Toutefois, sachez que ce mélange est déconseillé aux débutants qui ne possèdent pas une grande expérience dans la prise des stéroïdes anabolisants.

Vous pouvez également combiner l’Anadrol avec le Parabolan et Sustanon car ce stack de trois est réputé pour être le meilleur pour des résultats satisfaisants. Néanmoins, il faut souligner une fois encore que cette association est exclusivement réservée aux utilisateurs confirmés en la matière.