Turinabol (methyltestosterone) : Profil du stéroïde anabolisant

Pour avoir une masse musculaire importante, de nombreux sportifs ont recours à des stéroïdes anabolisants. Dans cette catégorie de produits anabolisants figure le Turinabol. Ce dernier est connu pour ses effets relativement rapides lors du processus métabolique, mais très efficaces. Toutefois, avant de démarrer un traitement au Turinabol, il convient de mieux connaître ce produit. Voici donc le profil complet de ce stéroïde anabolisant.

Turinabol : histoire et caractéristiques

TurinabolLe Turinabol est une molécule consommable par voie orale. Autrement dit, il s’agit d’un comprimé. Son action anabolisante est similaire à celles de plusieurs autres produits plus célèbres que lui. Ceux qui consomment du Turinabol le font dans le but d’accroître leurs masses musculaires. C’est un produit qui stimule la production de protéines et procure de la force à celui qui en ingère.

Histoire du Turinabol

Il y a plusieurs années que le Turinabol est utilisé. En 1962 déjà, il avait servi au traitement de la dégénérescence des muscles et des os. Les patients concernés étaient les enfants et les femmes. Entre 1974 et 1989, les sportifs allemands en consommaient pour accroître leurs performances physiques. Dans le temps, le contrôle antidopage était déjà en vigueur. Cela n’avait pourtant pas empêché ces athlètes de se procurer cette molécule. Le fait est que le Turinabol avait déjà prouvé son efficacité.

Caractéristique du Turinabol

Le Turinabol contient majoritairement de la chlorodéhydrométhylestostérone. Cette dernière est un principe actif issu du Dianabol. La présence de cet actif dans le Turinabol est reconnaissable par l’indication « OT ».

Bien que figurant dans la catégorie des stéroïdes anabolisants, le Turinabol présente de nombreuses caractéristiques qui lui sont propres. L’une d’entre elles est le fait que cette molécule permet d’avoir une musculature dense sans rétention d’eau.

Le Turinabol est indétectable au bout de 5 jours après l’arrêt du traitement. La raison est que contrairement à la plupart des stéroïdes anabolisants, celui-ci s’élimine facilement de l’organisme. Cela en fait une molécule dopante très utilisée par les sportifs au cours des compétitions.

Enfin, lorsqu’une personne arrête sa cure au Turinabol, elle retrouve son taux normal de production de testostérone après 5 jours.

Actions du Turinabol sur la masse musculaire

Le Turinabol a une action remarquable sur la masse musculaire. En effet, la molécule stimule la synthèse des protéines dans l’organisme. C’est ainsi qu’elle manifeste ses propriétés anabolisantes en augmentant les muscles de celui qui en consomme.

La plupart des stéroïdes anabolisants retiennent l’eau dans les cellules. Ce qui n’est pas le cas avec le Turinabol. Par conséquent, les muscles qu’il permet d’avoir sont d’excellente qualité. Après une centaine de jours de cure de Turinabol, l’utilisateur acquiert une silhouette magnifique et musclée. Il convient de souligner que les effets de cette molécule sur la masse musculaire ne sont pas spectaculaires. Ils ne sont pas non plus rapides. Toutefois, la qualité des muscles obtenus est excellente.

Le Turinabol pour maintenir le bilan azoté positif

La plupart des stéroïdes anabolisants maintiennent la concentration des molécules d’azote à un taux normal dans les muscles. Le Turinabol joue parfaitement ce rôle. Il s’agit là d’un grand avantage du produit. En effet, grâce à l’azote, les cellules musculaires ne sont pas détruites. Il n’y a pas non plus une déperdition anormale de la graisse contenue dans les muscles. En fin de compte, prendre du Turinabol est un bon moyen pour réduire les risques de catabolisme musculaire. Ce produit renforce donc les muscles.

Action du Turinabol sur la production de testostérone

La majorité des produits anabolisants agissent grandement sur le mécanisme de production de testostérone. Cela n’est pas le cas avec le Turinabol dont l’impact sur ledit mécanisme est faible. En effet, pendant que les stéroïdes les plus utilisés réduisent de 75 % la production de testostérone, le Turinabol la réduit de 30 %. Ce qui est un gros avantage.

Il faut savoir qu’un homme dont la production de testostérone baisse est souvent obligé d’en prendre sous forme de molécules (complément alimentaire). Cela lui évite de présenter des symptômes liés à une carence en testostérone que sont, entre autres :

  • la perte de la libido
  • la baisse de l’énergie physique
  • la perte de graisses corporelles
  • le dysfonctionnement érectile
  • l’infertilité masculine
  • etc.

Il est recommandé d’associer la prise de compléments de testostérone à une cure de Turinabol. Cela constitue une précaution pour éviter des effets secondaires relatifs à une carence en testostérone. La prise desdits compléments doit logiquement prendre fin en même temps que le traitement au Turinabol est arrêté. La raison en est que l’organisme reprend ses fonctions normales 5 jours après l’arrêt de cette cure.

Comment se fait la prise du Turinabol ?

La consommation du Turinabol doit se faire en suivant des règles strictes. La première concerne le dosage du médicament. Chaque comprimé de la molécule devant être pris par voie orale, le dosage se fait en fonction des résultats recherchés, mais aussi en fonction du sexe.

Le dosage recommandé aux hommes est de 15 à 50 mg/jour, contre 5 à 15 mg/jour pour les femmes. En dépassant ces prescriptions, le consommateur s’expose à des effets secondaires.

La seconde règle concerne la durée des cycles. Elle dépend également du sexe. Chez les hommes, cette durée est comprise entre 6 et 8 semaines, contre 4 à 6 semaines chez les femmes.

Avis final sur le Turinabol

Pour une première cure de stéroïdes, il est souhaitable d’opter pour le Turinabol. La prise de cette molécule doit se faire dans le respect des dosages et durées de cycles prescrits. Il est possible d’augmenter la posologie. Dans ce cas, il faut augmenter la durée entre deux prises consécutives de cette molécule au cours d’une journée.

Les ingrédients toxiques de toutes les molécules prises par voie orale sont éliminés par le foie. Il ne faut donc pas associer le Turinabol à un autre stéroïde anabolisant.

Après une cure au Turinabol, la synthèse naturelle de testostérone est relancée. Durant ce temps d’arrêt de la cure, le foie élimine progressivement les déchets issus de la dégradation de ce stéroïde anabolisant. C’est pour cela que les cures doivent être espacées de 8 semaines. Pendant ce temps d’arrêt, il est recommandé de consommer des aliments qui facilitent le drainage du foie.

Comme la plupart des stéroïdes anabolisants, le Turinabol peut présenter des effets indésirables sur le foie. Toutefois, ceux-ci ne sont pas aussi graves que ceux générés par le Dianabol.