Que manger la veille d’une compétition sportive ?

Le jour d’une compétition sportive, le corps dépense beaucoup d’énergie. Ainsi, si vous avez une maigre réserve de calories, vos performances seront limitées. L’alimentation étant la principale et la meilleure source d’énergie, vous devrez prêter une attention particulière à vos plats la veille. Quels sont donc les aliments à prendre la veille d’une compétition sportive ?

Privilégiez les glucides

Le jour de la compétition, vous avez besoin d’avoir suffisamment d’énergie pour déployer vos muscles. Il est donc important que le repas de la veille soit orienté pour vous apporter une quantité suffisante de calories. Les glucides sont des composés organiques qui apportent beaucoup d’énergie à l’organisme. Vous devrez donc les privilégier la veille de la compétition. Ils constituent la meilleure source d’énergie pour l’organisme.

Ces composés organiques existent sous deux formes. Les glucides simples se trouvent dans les fruits, les légumes et quelques aliments riches en sucre, mais ils sont à prendre avec modération. Vous pouvez les consommer une heure avant la compétition. Les glucides complexes quant à eux ont une bonne valeur nutritive et sont très riches en calories. Il s’agit du riz, la pomme de terre, le couscous, le pain et autres. La veille de la compétition, prenez donc un repas riche en glucides complexes pour faire le plein d’énergie.

Modérez l’apport en protéines

Les aliments riches en protéine sont beaucoup moins faciles à digérer que les glucides. Il faut généralement compter environ 7 heures pour que l’organisme puisse les incorporer. C’est pourquoi il faut prendre beaucoup moins de protéines la veille. En effet, les protéines ne seront pas vraiment utiles pour l’organisme le jour de la compétition. Un apport modéré de ce composé est toutefois opportun. Par ailleurs, il ne faut prendre que des protéines animales maigres qui ne vont pas gêner la digestion. Le jambon dégraissé ou le filet de poisson peuvent être consommés et les protéines végétales sont également autorisées.

Un jour avant la compétition, vous pouvez accompagner vos plats d’un peu d’acides aminés digestibles par l’organisme. Ce sont les protéines animales maigres et les protéines végétales.

Bien s’hydrater

La veille de la compétition, il est important de veiller à un apport d’eau nécessaire à l’organisme. La bonne hydratation prépare le corps à faire face à la production de toxines et à la déshydratation. Un jour avant la compétition sportive, prenez essentiellement de l’eau minérale. Vous pouvez également prendre un peu de café ou de thé et les bouillons constituent également d’importantes sources d’eau.

Alimentation à la veille d’une compétition sportive : que faut-il éviter ?

Certains aliments sont fortement déconseillés la veille d’une compétition sportive. Ce sont des aliments qui vont jouer négativement sur vos performances. Parmi les aliments à tenir loin de soi, nous avons les graisses et certaines boissons. En effet, les graisses sont trop lourdes et donc difficiles à digérer par l’organisme. Elles sont essentiellement contenues dans les aliments comme les sauces, les fritures les viandes grasses, les fromages gras, etc.

Dans le lot des boissons, vous devrez éviter les sucreries et certaines boissons énergisantes. Les sucreries composées de sucre raffiné font vite baisser les performances. Quant aux boissons énergisantes, vous devrez bien les choisir et éviter de consommer une grande quantité.