Quelle préparation physique pour la boxe ?

La boxe est une pratique sportive qui consiste à percuter son adversaire avec les membres supérieurs et/ou les membres inférieurs. Cependant, pour réussir cette activité, il est important de se préparer avant d’attaquer son partenaire. En effet, la préparation consiste à faire des entraînements physiques qui allient cardio et renforcement musculaire. Ces entraînements sont généralement accompagnés des exercices et mouvements typiques de cette activité. Découvrez les étapes de la préparation pour une boxe.

Étape 1 : la mise en condition

Pour faire de la boxe, la mise à condition est une étape primordiale. Au cours de cette étape, les boxeurs ainsi que leur coach se mettent en cercle pour échanger sur le déroulement de la séance de boxe.

Elle a lieu au début de chaque séance. Au cours de cette étape, chacun des boxeurs met les moyens de leur côté pour sortir de sa zone de confort et dépasser ses limites. En d’autres termes, cette étape leur rappelle que pour réussir la boxe, ils doivent prendre en compte leur état de fatigue et leurs blessures afin de s’améliorer. Cette étape se termine par le « cri de guerre » qui donne place à celle de l’échauffement.

Étape 2 : l’échauffement

Après la mise à condition, tous les boxeurs sont appelés à mettre leur corps en mouvement. C’est l’étape de l’échauffement. Elle dure généralement une heure d’effort avec une pause consacrée à la récupération. Comme pour toute activité sportive, cette étape est d’une grande importance. La plupart du temps, elle a lieu dans une salle de sort ou également dans un lieu en extérieur. Certains sportifs préfèrent aussi la réaliser sur des vélos indoor. En effet, lorsqu’elle débute, tous les boxeurs trottinent dans tous les sens. Devant, derrière, à gauche et à droite, sur le côté tout en changeant de directions. Lors du coup de sifflet, ils réalisent divers mouvements pour faire monter le cardio progressivement. À ce niveau, ils font du shadow, les coups de poings dans le vide. Ils font également des pompes, trois foulées d’accélération et sauts en extensions. Ajouté à cela, ils font des montées de genoux et des talons fesses.

Étape 3 : le passage aux activités ludiques

Une fois le corps bien chauffé, les boxeurs passent aux activités ludiques. Au nombre de celles qu’ils réalisent figure le jeu de balles. Il se joue en duo ou entre tous les boxeurs. Il consiste à envoyer une ou plusieurs balles en l’air tout en gardant le corps en mouvement.

Outre cette activité, il y a le jeu de l’attrape foulard. Il est joué entre deux boxeurs avec pour but d’attraper le foulard de son partenaire tout en sécurisant le sien. Ledit foulard étant accroché au niveau de la taille. L’autre jeu est la touche-épaule. Il met en relation deux boxeurs et son objectif est de toucher l’épaule de son adversaire sans se faire toucher.

Étape 4 : la relaxation et les étirements

Après les activités ludiques, cinq minutes sont consacrées à la relaxation ou aux étirements. Ce temps permet le retour au calme et aide les boxeurs à réfléchir sur leur séance, leurs techniques et stratégies pour s’améliorer.

Somme toute, après toutes ces étapes, la dernière est le dépassement de soi. Elle permet aux boxeurs de tonifier l’ensemble de leur corps, de dessiner leurs muscles et de travailler leur force.